Mais au fait, c'est quoi le vin rouge ?

Le vin rouge est obtenu à partir de cépages noirs ou à peau foncée, à l’issue de la fermentation de leur moût en conservant les pépins, la peau et souvent la tige.
La durée de cette fermentation dépend du genre de vin désiré, des spécificités des vendanges et des techniques de vinification propres à chaque terroir.
Selon les variations de la cuvaison, on peut obtenir des rouges légers ou des rouges de garde. La couleur de ces vins a tendance à varier avec l’âge. Ils sont plutôt violacés et intenses lorsqu’ils sont jeunes, rouges brique lorsqu’ils sont mûrs, et bruns lorsqu’ils sont plus âgés. La plupart des raisins ont un jus incolore. Donc pour faire du vin rouge, les peaux de raisin qui contiennent presque toute la pigmentation du raisin doivent rester intactes avec le jus pendant tout ou partie du processus de fermentation.
Les tanins qui se trouvent dans les peaux de raisin sont transférés dans le vin, lorsque les peaux sont en contact avec le jus. Les élèments qui particularisent les rouges sont : leur teneur supérieure en alcool, leur corps plus conséquent, leur profil aromatique et leur plus grande complexité.

Avec quels cépages on fait le vin rouge ?

Le cabernet franc

Un cépage de climat frais et tempéré provenant de la vallée de la Loire. Il est également largement cultivé à l’échelle internationale, en Italie, en Hongrie, en Espagne, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Canada et dans de nombreuses autres régions climatiques fraîches.

Rouge profond, solide, qui varie énormément d’une région à l’autre en termes d’obscurité.

Fruits rouges et noirs, soulignés par des notes d’herbes vertes et de poivre.

Une acidité plus élevée et une amertume plus basse font que ce vin se marie bien avec les viandes grillées, les plats de tomates rôties, les légumes terreux et les fromages.

Il est très souvent utilisé en assemblage pour les plus grands mélanges de Bordeaux. Il trouve son origine au 17e siècle, et est relié au célèbre Cardinal Richelieu. La recherche à la fin des années 1990 a révélé qu’il était à un moment croisé avec le Sauvignon Blanc, produisant le Cabernet Sauvignon maintenant populaire. Il donne un vin plus prononcé en saveur et en goût que le Cabernet Sauvignon, avec un nez d’herbes vertes. Il est l’unique cépage des appellations Bourgueil, Chinon et Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

Le cabernet sauvignon

Il pousse dans les climats chauds, et est originaire de Bordeaux. Il est cultivé en France, en Californie, au Chili, en Afrique du Sud et en Argentine.

Rouge violacé à spectre plus foncé.

Fruits noirs, comme la mûre et le cassis, avec des herbes séchées et des nuances de tabac.

Viande rouge rôtie ou grillée, sauce tomate, ragoûts.

Hybride entre le Cabernet Franc et le Sauvignon Blanc, ce cépage remonte au 18e siècle, quand il jouissait d’une grande popularité. Il est l’âme des Grands Crus bordelais, donnant des vins durables, intenses, puissants et dont la complexité se révèle après quelques années de garde. Sa couleur, ses arômes et ses tanins peuvent être remarquables lorsqu’il est mûr. Il peut être associé au Merlot et au Cabernet Franc, et possède une très grande renommée internationale.

Le gamay

Ce cépage de climat frais originaire de la Bourgogne, est  également cultivé en Suisse, au Canada et en Turquie.

Rouge clair légèrement violacé.

 Il est plutôt léger et fruité, avec des notes de cassis et de framboise. Corps léger qui permet une bonne sensation en bouche.

Une acidité élevée et un faible niveau de tanin font que ce vin se marie bien avec une variété d’aliments extrêmement diversifiée : viandes blanches, charcuteries…

De son nom complet « Gamay noir à jus blanc », il est moins connu que son cousin (le Pinot Noir) mais apprécié pour ses saveurs de fruits rouges et sa fraîcheur. Principalement cultivé en Beaujolais, il produit seul les dix Crus de cette appellation.

Le pinot noir

Il remonte à l’époque romaine et excelle dans les climats frais à moyens. Principalement cultivé en Savoie, dans la Vallée de la Loire et en Alsace, il excelle aussi aux États-Unis, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, en Italie et en Australie.

Rouge vif et éclatant. Il fait parti des variétés de vin rouge les plus légères.

Un mélange complexe de baies rouges avec des nuances de clou de girofle et de réglisse, ainsi que des notes distinctes de rose ou d’anis lorsqu’il est jeune. Après quelques années, il exprime des notes d’épices, de sous-bois et de cuir.

Fromage de chèvre, viande blanche, noisettes, bœuf mijoté, préparations de champignons et fromages crémeux.

Avec sa peau fine, c’est une variété très sensible et souvent difficile à cultiver. Sa complexité aromatique est ce qui fascine le plus les œnologues. Il produit des vins complexes avec une large gamme de saveurs possibles, ce qui rend sa popularité tout à fait compréhensible.

Le malbec

Variété de temps chaud originaire de la région du Quercy, et bien connue pour sa prépondérance en Argentine. Il est cultivé à Bordeaux, Cahors, en Val de Loire et au Chili.

Pourpre rouge foncé.

Un caractère complexe, fruité, avec des notes de mûre et de cerise noire. Il comprend également un mélange d’arômes herbacés et épicés lorsqu’il est cultivé dans des climats plus froids. Il a tendance à avoir une texture riche et ronde.

Il s’accorde bien avec des viandes rouges grillées et des fromages à pâte dure.

Malgré ses origines françaises, une partie plus intéressante de son histoire repose dans les années 1800 en Argentine. Le « cultivar » d’origine avait pour la plupart disparu de sa France natale après une épidémie. Cependant, grâce à l’intervention du gouvernement, il a trouvé un nouveau foyer en Argentine, où non seulement il a survécu, mais a prospéré, atteignant un grand succès commercial.

Il est maintenant communément considéré comme un vin argentin d’origine française. Il est le cépage principal à Cahors, donnant des vins denses et costauds.

 

Le merlot

Il est cultivé dans les climats chauds et froids, il donne une large gamme de saveurs. Il est plus commun à Bordeaux, dans le sud-ouest, dans le Languedoc, en Italie et en Californie.

Rouge rubis à violacé.

Il est l’un des rares cépages cultivés dans les climats frais et chauds. Il est fruité, donnent des vins aux saveurs de réglisse dans les climats frais, et aux saveurs de moka doux et fruité dans les climats chauds.

Mi-corsé avec une acidité moyenne et des tanins moyens, il s’accorde bien avec les viandes rouges légèrement assaisonnées, les légumes et les fromages.

Le mot « Merlot » en œnologie est apparu en 1784, comme une description positive de goût. Son fruit était souvent mangé mûr, en raison de sa saveur délicieuse. Il n’est pas surprenant qu’il soit l’une des variétés les plus populaires et les plus plantées au monde.

La syrah

Variété qui apprécie les régions chaudes, qui trouve ses racines dans la Vallée du Rhône. Elle est cultivée dans les Côtes du Rhône méridionales et dans le Languedoc, ainsi qu’en Australie, en Espagne, en Argentine, en Afrique du Sud et aux États-Unis.

Elle donne les vins rouges les plus profonds et les plus foncés, se rapprochant des zones les plus sombres du spectre des couleurs.

Une forte nuance de fruits noirs, suivie d’une finale poivrée et épicée.

Avec une teneur en tanins et une acidité moyenne, avec une expression audacieuse, la Syrah se marie bien avec des aliments tout aussi gras, mais pas épicés. Il s’associe bien avec de la viande rouge grillée et des fromages crémeux.

Les tests d’ADN effectués en 1998 ont prouvé qu’il était un hybride génétique de deux cépages rares: la Mondeuse Blanche et le Dureza.

Il est l’unique cépage des appellations Hermitage, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph et Côte-Rôtie.