Les blanches

Caractérisées par un léger trouble, les bières blanches sont veloutées en bouche et sont faites à partir de malts d’orge, mais également de froment. Le nez est délicat et frais, et livre des parfums de pain, de miel et d’agrumes, la bouche est acidulée.

Les blondes

D’une couleur tirant sur le blond très clair, légère, délicate, marquée par une amertume très fine, c’est la bière de soif par excellence, plus appréciée pour ses qualités désaltérantes que pour ses caractéristiques aromatiques ou gustatives.

Les blondes spéciales

Dans l’esprit des précédentes, d’un blond plus soutenu, ces bières affichent un degré supérieur à 5,5° et sont globalement plus riches et plus intenses. Les brasseurs jouent sur les différentes variétés de houblon pour conférer à ces bières un caractère plus marqué.

Les rousses (ou ambrées)

D’une couleur or ambré à cuivré, ces bières sont issues de malts plus torréfiés que pour les bières blondes, et développent des arômes expressifs de réglisse, de fruits secs ou encore de tabac. En bouche, elles ne perdent rien en fraîcheur, mais se révèlent plus savoureuses que les blondes et sont souvent marquées d’une note un peu saline et fumée.

Les brunes

D’une couleur brun acajou à noir profond, les bières brunes sont élaborées à partir de malts fortement torréfiés. Elles se caractérisent par une mousse riche et crémeuse, et une grande onctuosité en bouche. Leur gamme aromatique est dominée par des notes de café, de chicorée, de pain d’épice et de cacao. Légèrement acidulées, elles sont généralement amères en finale.